Cesseville

CESSEVILLE

blank
blank

Pourquoi faire une halte à Cesseville ?

Ce village de 500 habitants offre un riche patrimoine architectural : l’église Notre-Dame des XIIème et XVIème siècles, est classée monument historique, et abrite des objets classés tels que les confessionnaux et les vitraux de Sainte-Elisabeth et Saint-Guillaume. C’est l’une des plus belles églises du plateau du Neubourg.

De plus, elle est située dans un site lui-même classé, pour l’ensemble qu’elle forme avec le cimetière et la croix, le muret et la mare voisine. Mare aménagée où fleurissent des nénuphars, dans laquelle l’église se reflète. La place publique bordée de tilleuls est aussi un endroit idéal pour faire de belles photographies. Vous profiterez d’une très jolie vue d’ensemble en arrivant dans le village par la route d’Hectomare.

Why make a stop there ?

This 500 people village has a rich architectural heritage: the church of Notre-Dame, dating from the 12th and 16th centuries, is a listed by the French Historic Monument Society as a building of historic interest, and contains listed objects such as the confessionals and the stained glass windows of Sainte-Elisabeth and Saint-Guillaume. It is one of the most beautiful churches of the area.

It’s situated in a site that is itself listed, with the cemetery and the Calvary, the low wall and the pond. Beautiful pond in which the church is reflected, and partially covered with water lilies. The public square, lined with lime trees, is also an ideal place to take beautiful pictures. You will enjoy a beautiful view when you enter the village from the road to Hectomare.

Un peu d’histoire

Au XIIIè siècle, une grande partie des terres du village appartenait à l’abbaye du Bec Hellouin et l’église était sous le patronage des Augustins de Sainte-Barbe-en-Auge. En 1741, Louis de Bourbon, prince du sang, comte de Clermont, est abbé commendataire de l’abbaye du Bec et en cette qualité seigneur de Cesseville.

Plusieurs fiefs étaient présents à Cesseville. L’un d’eux, ayant appartenu à Geoffroy d’Harcourt lui fut confisqué par le roi et donné en 1377 aux Célestins de Limay (près de Mantes) par Charles V. Ces religieux demeurèrent seigneurs de Cesseville jusqu’à la Révolution.

Un autre fief appartint au célèbre maréchal de Bassompierre. Après sa mort en 1646, la seigneurie passa dans la maison le Veneur et en 1692, Charles le Veneur portait le titre de marquis de Cesseville. Vers le début du XVIIIème, Hector-Joseph Pavyot devint seigneur de Cesseville. Son fils aîné, Hector-Nicolas était en 1756 conseiller du roi en ses conseils, conseiller honoraire au parlement, président en la chambre des comptes, cour des aides et finances de Normandie, seigneur de Cesseville, Crestot, Saint-Aubin-d’Ecrosville, la Villette et autres lieux. En 1791, Hilaire-Nicolas Pavyot était seigneur de Cesseville.

Toujours dans le périmètre de l’église, l’ancien presbytère “Normand” jusqu’au bout des tuiles, a eu la chance d’avoir gardé son style rustique ; tout comme bien d’autres demeures dans le village.

A bit of history :

In the 13th century, a large part of the village belonged to the Bec Hellouin Abbey and the church was under the patronage of the Augustinians of Sainte-Barbe-en-Auge. In 1741, Louis de Bourbon, Prince of the Blood, Count of Clermont, was abbot of the Abbey of Le Bec and in this capacity lord of Cesseville.
Several fiefs were present in Cesseville. One of them, having belonged to Geoffroy d’Harcourt, was confiscated from him by the king and given in 1377 to the Célestins of Limay (near Mantes) by Charles V. These monks remained lords of Cesseville until the Revolution.

Another fief belonged to the marshal of Bassompierre. After his death in 1646, the seigneury passed to the house of le Veneur and in 1692, Charles le Veneur bore the title of Marquis of Cesseville. At the beginning of the 18th century, Hector-Joseph Pavyot became Lord of Cesseville. His eldest son, Hector-Nicolas was in 1756 King’s Councillor, Honorary Councillor at the Parliament, President of the Chamber of Accounts, Court of Aids and Finances of Normandy, Lord of Cesseville, Crestot, Saint-Aubin-d’Ecrosville, la Villette and other places. In 1791, Hilaire-Nicolas Pavyot was Lord of Cesseville.

Still within the perimeter of the church, the former presbytery, “Norman” right down to the tiles, has been lucky enough to have kept its rustic style, just like many other houses in the village.

blank

Son petit +

La chambre ou maison de charité située face à l’église au bord de la mare. Elle abritait les vêtements et ornements des frères de charité, et leur permettait de se rassembler pour leur repas. Le bâtiment présente la forme rare d’un cercueil.

Le corbillard, entièrement restauré en 2020, est visible à l’occasion d’événements tels que les Journées du Patrimoine. Route d’Ecquetot, vous apercevrez un élevage d’ânes à la ferme du moulin.

The little something that makes this village

The room or house of charity located in front of the church on the edge of the pond. It housed the clothes and ornaments of the brothers of charity, and allowed them to be together for their meals. The building represents a coffin. The hearse, fully restored in 2020, can be seen at events such as the Heritage Days. On the Route d’Ecquetot, you will see a donkey farm at the Mill Farm.

blank

Informations générales

Maire : Alain Debus

220 rue de l’école1 route d’Hectomare

27110 CESSEVILLE

Tél. 02 32 35 14 34

Mail : cesseville.mairie@orange.fr

Lundi : 17h30-19h30

Jeudi : 9h-13h