Iville

IVILLE

blank
Pourquoi faire une halte à Iville ?

Pour admirer son église et profitait des vertus que l’on attribue aux statues des Saints guérisseurs à l’intérieur. Le « bonhomme d’Iville », perché sur l’église veille également sur vous. Saurez-vous le retrouver ?

Why make a stop there ?

To admire the church and enjoy the virtues attributed to the statues of the healing saints inside. The “bonhomme d’Iville”, perched on the church, also watches over you. Can you find him ?

Son petit +

La ferme Ivilloise, cette boucherie fermière vend les produits des porcs,  élevés et transformés sur place. Dans la boutique de la famille Pattyn vous retrouverez également des bières normandes, des légumes de producteurs locaux et différents produits locaux pour accompagner vos apéros.

Mais aussi sa nouvelle mairie, à énergie positive ! Un bâtiment conçu de sorte à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. Avec de la paille comme matériau isolant dans le toit, bien plus intéressante d’un point de vue écologique que la laine de verre. Le béton utilisé pour la construction est recyclé et des panneaux photovoltaïques sont installés sur l’ombrière végétalisée. Des arbres seront plantés qui rappelleront le tout premier cirque sous chapiteau, né à Iville au XIXe siècle. Le parking est fait de terre et de pierre pour éviter l’asphalte.

The little something that makes this village

La ferme Ivilloise, this farmer’s butcher shop sells pork products, raised and processed on site. In the Pattyn family shop you will also find Norman beers, vegetables from local producers and various local products to accompany your aperitifs.

blank

blank

Informations générales

Maire : Jean-Paul Legendre

9 rue du Cirque Bouthor

27110 IVILLE

Tél. 02 32 35 01 75

mairieiville@orange.fr

Page Facebook

Mardi : 17h30-19h30

Vendredi : 17h30-19h30

Un peu d’histoire :

À la fin du XIXème siècle, l’activité économique de la commune d’Iville reposait principalement sur l’agriculture et l’industrie, comme en témoignent les bâtiments de la briqueterie, encore présente sur la commune. On y trouvait également quatre moulins à vent au XIXe siècle, qui ont disparus au fil du temps en raison de la concurrence des minoteries mécanisées.

Aujourd’hui, Iville offre un paysage très ouvert, et son bourg très ramassé donne toute sa dimension à l’espace agricole qui l’entoure.
Clin d’œil à l’histoire, une rue du village porte le nom des inventeurs du cirque sous chapiteau, la Rue du cirque Bouthor. En effet, peu de personnes le savent mais le cirque sous chapiteau a été inventé à Iville !

Avec son chœur vouté du XIIIe siècle, son magnifique retable à colonnes torses de style Louis XIV et sa tour Saint-Michel, visible dans la campagne tel un phare, l’église Notre-Dame ne pouvait qu’être inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Les nombreuses statues thaumaturges qu’elle abrite suscitent une grande curiosité, notamment liée à la réputation des Saints Guérisseurs. L’if du cimetière est âgé de plus de 280 ans.

A bit of history :

At the end of the 19th century, the economic activity of the commune of Iville was mainly based on agriculture and industry, as can be seen from the buildings of the industrial brickyard, still present in the commune. There were also four windmills in the 19th century, which disappeared over time due to competition from mechanised flour mills.

Today, Iville offers a very open landscape, and its very compact town gives its full dimension to the surrounding agricultural area.
In a nod to history, a street in the village bears the name of the inventors of the circus under a tent, the Rue du cirque Bouthor. Indeed, few people know it, but the circus tent was invented in Iville!

With its 13th century vaulted choir, its magnificent Louis XIV style altarpiece with twisted columns and its Saint-Michel tower, visible in the countryside like a lighthouse, the church of Notre-Dame could only be listed in the French Supplementary Historic Monument List. The numerous thaumaturgical statues that it houses arouse a great deal of curiosity, particularly in relation to the reputation of the Healing Saints. The yew tree in the cemetery is over 280 years old.

Points d’intérêt